Commerce électronique au Québec: les entreprises doivent accélérer le processus et percer à l’étranger

À partager

Commerce électronique au Québec: les entreprises doivent accélérer le processus et percer à l’étranger

Posté le 29/08/2016

La plus récente étude Le commerce en ligne au Québec: passer du retard à la croissance, réalisée par l’Institut du Québec et le Cefrio, indique que les entreprises québécoises tardent à se lancer dans le commerce électronique. Et celles qui le font sont encore trop peu nombreuses pour servir les marchés étrangers. 

Dévoilée lors du eCommerce Québec, événement organisé par le Conseil québécois du commerce de détail (CQCD), l'enquête indique que les Québécois achètent en ligne en grande majorité sur des sites internet situés hors du Québec. Les parts de marché du commerce en ligne ici sont minimales (26%). Plus criant encore, seulement 14,5% des détaillants transigent en ligne au Québec. Partant de ce constat, les auteurs de l'étude ont avancé que si les détaillants québécois étaient plus agiles dans le commerce électronique et qu’ils réussissaient à intégrer le marché américain, leurs ventes seraient augmentées de deux milliards$, ce qui permettrait la création de 8000 emplois, dont la majorité dans le commerce de détail...

 

Gabrielle Jacques

Infopresse

 

Lire l'article au complet